Amélioration de la fonction cognitive chez les personnes atteintes de SP progressive : essai à répartition aléatoire et à simple insu, mené auprès de plusieurs groupes de participants, dont un groupe témoin, et consacré à la réadaptation cognitive et à l’exercice aérobique

Études

Titre de l’étude :  Amélioration de la fonction cognitive chez les personnes atteintes de SP progressive : essai à répartition aléatoire et à simple insu, mené auprès de plusieurs groupes de participants, dont un groupe témoin, et consacré à la réadaptation cognitive et à l’exercice aérobique
Description de l’étude : Les chercheurs responsables de l’essai en question ont pour objectif de déterminer si la réadaptation cognitive, la pratique d’exercices de type aérobique ou la combinaison de ces deux approches constituent des options efficaces dans le traitement des troubles cognitifs chez les personnes atteintes de SP progressive.
Les personnes souhaitant participer à l’étude seront soumises à une évaluation en deux temps qui permettra de déterminer leur admissibilité. La première étape de ce processus consistera en une entrevue téléphonique (durée : de 5 à 10 minutes), tandis que la seconde se déroulera au Centre des sciences de la santé Sunnybrook (durée : 60 minutes).
La participation des personnes retenues débutera par une visite initiale durant laquelle ces dernières devront se soumettre à divers tests axés sur l’évaluation de leurs capacités cognitives ainsi qu’à un test qui permettra de déterminer leur condition physique. Elles seront ensuite réparties aléatoirement en deux groupes pour suivre un programme prévoyant soit 1) des séances d’entraînement sur vélo stationnaire ainsi que des exercices de réadaptation cognitive assistée par ordinateur, soit 2) des séances combinant étirements et exercices de renforcement ainsi que des exercices de réadaptation cognitive assistée par ordinateur.
Durant l’étude, les participants rencontreront deux fois par semaine des membres de l’équipe de recherche dûment formés afin de suivre – sur une période de 12 semaines – le programme d’entraînement physique et cognitif qui leur aura été assigné. Chacune des 24 séances prévues à leur programme d’entraînement comportera un volet de 15 à 60 minutes axé sur l’exercice physique ainsi qu’un volet de 60 minutes consistant en des exercices de réadaptation cognitive assistée par ordinateur.
À l’issue de leur programme d’entraînement de 12 semaines, les participants devront se présenter de nouveau au Centre des sciences de la santé Sunnybrook, à l’occasion d’une visite de suivi à court terme, pour être soumis à des épreuves axées sur la cognition et la condition physique, identiques aux tests subis lors de la visite initiale. Ces épreuves dureront environ deux heures et demie. Six mois plus tard, les participants seront de nouveau convoqués en vue d’une visite de suivi à long terme, durant laquelle ils seront soumis à la même série de tests.
L’équipe de recherche responsable de l’étude organisera tous les déplacements entre le domicile des participants et le Centre des sciences de la santé Sunnybrook et prendra en charge le coût de ceux-ci. Par conséquent, les participants à l’étude n’auront aucuns frais de déplacement à assumer.
Les données recueillies à l’occasion de l’étude aideront les chercheurs à déterminer si la réadaptation cognitive, l’exercice physique ou la combinaison de ces deux approches pourraient être bénéfiques en cas de troubles cognitifs liés à la SP progressive. Parmi les bienfaits possibles des programmes d’entraînement à l’étude figurent l’amélioration de la mémoire et le renforcement de l’aptitude à la marche.
Période de recrutement : Du 18 décembre 2018 au 1er janvier 2021
Critères d’admissibilité des participants :  : Peuvent participer à cette étude les personnes qui sont âgées de 25 à 60 ans, qui ont reçu un diagnostic de sclérose en plaques progressive primaire ou secondaire, qui n’utilisent pas de fauteuil roulant et qui résident dans la région du Grand Toronto.
Site de l’étude : Ontario
Coordonnées : ant.feinstein@utoronto.ca
Financement de l’étude : Société canadienne de la SP